la nouvelle odyssée

Publié le par zerlina

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce jour là,

 

 

 

 

P. décida que cela suffisait,

 

 

 

 

 

 

qu'elle avait assez attendu.

 

 

 

 

 

 

Cela faisait trop longtemps qu'elle brodait,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

seule...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisqu'il était loin,

 

puisqu'il ne reviendrait peut être jamais,

 

et que, de toute évidence,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il se moquait d'elle,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

elle allait partir.

 

 

 

 

 

 

Elle s'était trop usé les doigts, les yeux,

 

 

à coudre,

 

 

à pleurer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle en avait assez.

 

 

 

 

 

 

 

Elle posa là son ouvrage,

 

cette tapisserie qu'elle exécrait.

 

 

 

 

 

 

 

Elle arrosa les plantes,

 

changea l'eau des poissons rouges,

 

confia le chat aux voisins...

 

 

 

 

 

 

Au petit matin,

 

après une courte nuit de sommeil,

 

elle ferma la porte à clef,

 

 

 

 

 

 

et s'en alla...

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans refaire le monde

Commenter cet article

Ptite Chipie 28/08/2013 21:55


J'aime quand tu réécris l'histoire !